Étude de cas

Plus de 10 entreprises utilisent Shizen quotidiennement pour booster leurs performances

Normandise Petfood,  déploie Shizen dans deux UAP pour passer du papier au digital.

La communication pour les rituels en production tels les TOP 5 était une problématique identifiée avec des différences dans les informations passées selon les secteurs. De plus, le suivi de l’amélioration continue sur papier (PDCA) arrivait à ses limites.

 

Egalement, l’information montante/descendante était transmise de façon aléatoire et non standardisée. Enfin, l’objectif zéro papier nous a confortés dans la nécessité de digitaliser nos processus.

Partage Shizen MS.jpg


Normandise Petfood

bioMérieux,  souhaite  améliorer ses AIC et augmenter la traçabilité de ses données.

L’enjeu d’un déploiement Lean réside en partie sur le pilotage des activités. bioMérieux est convaincu que le digital est un moyen de soutenir les équipes dans cette démarche.

bioMérieux a identifié trois problèmes à résoudre : une animation à intervalle court à améliorer, un historique et une traçabilité des données à revoir et une mauvaise structure des tournées terrain et un souhait de les digitaliser. 

biome2-e1511444835601.jpg


bioMérieux Craponne

Richemont, a comme projet de digitaliser des opérations
logistiques.

 

Richemont avait identifié trois problèmes à résoudre à travers le « Proof of Concept » ou POC sur Shizen : la difficulté des équipes à remonter leurs problèmes, un manque de communication entre les équipes et enfin un manque de rigueur dans le déroulement des routines.

unnamed.jpg


Richemont, centre de distribution