• Thibault Genon

2021 : Dernier rappel pour la transformation digitale chez les industriels français

Pour les industriels français 2021 est l’année décisive. Face à la pression de la concurrence internationale, l’émergence d’une prise de conscience collective fait basculer les priorités et les efforts vers la compétitivité.



La transformation digitale chez les industriels français
Tournée terrain effectuée sur tablette dans une usine de production automobile en France


La crise du Covid-19 : première responsable de cette prise de conscience.

L’ensemble du tissu industriel français a pris conscience que la digitalisation était un enjeu majeur. À ce titre, la crise a bien évidemment joué le rôle de catalyseur : le digital a permis de s’adapter aux conditions exceptionnelles afin de maintenir un certain niveau d’activité. Aujourd’hui les chiffres montrent que cette digitalisation est incontournable pour assurer sa survie : d’ici cinq ans, 30 % des revenus des entreprises proviendront du digital, selon l’étude Industrie 4.0 – Global Digital Operations Survey 2018 menée par PwC. Une entreprise sur cinq pourrait ainsi être amenée à disparaître si elle ne se transforme pas dans les trois ans.

Les industriels, soumis à une concurrence mondiale très forte, n’auraient pas d’autre choix que de se digitaliser pour pouvoir innover en permanence, pour assurer un niveau de productivité permettant de s’aligner sur les standards internationaux. Pour eux, l'enjeu est de gagner en flexibilité, en résilience et de maintenir leur compétitivité. Bien qu’il y ait une prise de conscience, 72 % des entreprises ne se sont pas encore lancées selon une étude réalisée par Accenture en 2018. Il est vital que les projets se concrétisent rapidement.

De quel accompagnement les entreprises ont-elles besoin ?

Elles ont avant tout besoin de conseil et de diagnostic. Beaucoup de cabinet de conseil ont développé une forte expertise dans le domaine de la transformation numérique et du management. C’est le cas du cabinet de conseil Progress Partners qui a même mis en place une offre comprenant de l’accompagnement et un pilote de ses solutions digitales les plus performantes pour les entreprises.

Aujourd’hui les entreprises souhaitent savoir où et comment intégrer le numérique dans leur organisation afin de gagner en productivité, d’améliorer leur efficacité opérationnelle et de réduire leur empreinte environnementale.

L’industrie 4.0, ce n’est pas seulement l’automatisation des procédés, c’est surtout le numérique au service de la productivité grâce à la captation et à l’exploitation des données.

La transformation numérique concerne-t-elle les entreprises de toute taille ?

Oui, de toute taille et de tout secteur. Toutes les entreprises aujourd’hui sont concernées par la compétitivité. Il faut savoir qu’en moyenne, la transformation digitale, c’est 45 % de gain d’optimisation des process, 30 % de gain de productivité, 30 % de réduction de la maintenance selon une estimation du cabinet Digitall conseil.

Un projet de transformation numérique est large, ambitieux et regroupe plusieurs catégories de démarche : il peut s’agir par exemple d’un projet d’Usine 4.0, certaines entreprises souhaitent également en profiter pour approfondir leur démarche d’amélioration continue. Il existe actuellement des solutions pertinentes pour tous différents cas de figure.

Par exemple, la solution digitale Shizen travaille avec des entreprises de toutes tailles et de toute maturité Lean. Shizen est une solution de management de la performance, qui permet à l’entreprise d’activer son plein potentiel d’amélioration à travers un panel de produits utilisés au quotidien à tous les niveaux hiérarchiques.

Testez Shizen pendant 3 mois